Logo
Vous ètes dans PACIFIC Technology » Ethernet 40 et 100 Gbits
Ethernet 40 et 100 Gbits

Pour la première fois, l’ IEEE "Institute of Electrical and Electronics Engineers ">IEEE ratifie un seul standard qui ratifie 2 débits de transmission pour l’Ethernet à haut débit : un double standard sur lequel planche le Higher Speed Study Group (lequel comprends des constructeurs, opérateurs, et équipementiers tels que Cisco, Intel, Dell, Alcatel Lucent..).Pour mémoire, l’le="Institute of Electrical and Electronics Engineers ">IEEEa décidé de regrouper les deux vitesses dans un seul standard, 802.3ba avec plusieurs interfaces physiques définies pour chaque vitesse. Le Cir explique cet envol du marché du 40 et 100 Gbps par la fin de la « guerre froide » née dans les années 80 entre les acteurs des marchés de la voix et des données. Offrant le plus haut débit, le standard 802.3ba mettrait en effet tout le monde d’accord, y compris l’ITU qui serait prêt à encapsuler le 40 et 100 Gbps dans son propre format OTN (Optical Transport Network), remplaçant du SONET/SDH. Le 40Gpbs est prévu pour les serveurs, le 100 Gbps pour les coeurs de réseaux. Pour le 40 Gbps, il existe ainsi trois couches physiques différentes à cette vitesse, la première couvrant une distance de 100 mètres, la seconde de 10 mètres et la troisième de 1 mètre. L’avantage du 40 Gbits se situera au niveau du coût. Le 100 Gbits Ethernet, pour sa part, couvrira des couches physiques allant de 10 mètres à 40 kilomètres pour les liens longue distance de type opérateur ou coeur de réseau d’entrepriseEn 2016, ce marché du 40 Gbps devrait représenter 3,1 Md$. Le 100 Gbps, pour sa part, devrait surtout être utilisé entre switches, ces connexions représentant la moitié du marché du 100 Gbps.A défaut de la loi de Moore, l’le="Institute of Electrical and Electronics Engineers ">IEEE promet donc pour 2010 la mise en place du futur de nos backbones réseaux qui voient déjà le 10 Gbps comme une obligation dans un SAN ou dans un grand coeur fédérateur et qui sera capable d’absorber de nombreux flux vidéo sur le="Internet Protocol">IP(avec du 100 Gbps, c’est pas loin de 50 000 flux vidéo en simultanée que la backbone peut transporter : l’avenir de la VOD pourrait bien passer par cette porte avec l’aide de l’IPv6 qui permettra une utilisation des multicasts sur sur les réseaux publics ?).

Publié le 31/07/2011 13:01

SEP
PACIFIC Technology
10, Avenue Réaumur - ACMO Parc
92142 CLAMART
France
Tél : +33 1 46 01 96 76
Fax : +33 1 40 94 04 69
support@pacific-technology.fr
http://www.pacific-technology.fr

Généré par CARIBASE 3.3